Les règles de vie

  VOTRE SÉJOUR

  Accueil des plus démunis et service social

Un assistant de service social intervient dans chaque unité de soins. Il peut vous conseiller, vous orienter, vous soutenir face à vos difficultés administratives, professionnelles et familiales.
L’assistant de service social intervient aux côtés de l’équipe de soins pour assurer votre accompagnement et la réalisation de votre projet de soins.

  Les visites

Les visites sont autorisées, sauf contre-indication médicale.
Les heures peuvent être modulables selon les différentes unités de soins. Elles vous seront communiquées par un membre de l’équipe de soins lors de votre admission. Les accompagnants peuvent prendre connaissance des possibilités d'hébergement ou de restauration auprès du Cadre de l'unité de soins ou sur le site internet de l'établissement.
Les visiteurs disposent d'un parking situé à l'extérieur du site central de Cadillac pour garer leurs véhicules, et à l'intérieur du site de la Clinique d'Ornon ou du site de Lormont.

  Le téléphone

Vous disposez de cabines téléphoniques dans la plupart des unités de soins. L'usage des téléphones portables est autorisé, sauf contre-indication médicale, et sous réserve de respecter les règles strictes d’utilisation qui vous seront communiquées par l’équipe de soins (sauf réglementation spécifique pour les patients détenus).
 05 56 76 54 54

  Le courrier

Une organisation est en place pour la distribution rapide de votre courrier et de vos mandats. Votre courrier doit être affranchi avant son envoi.
           Centre Hospitalier de Cadillac,
                   89 rue Cazeaux-Cazalet 
                   33410 CADILLAC

  Les Dépôts d'argent et de valeurs

Un dispositif réglementaire particulier fixe les conditions de dépôt des objets et valeurs.
Lors de votre admission, il est recommandé de déposer les sommes d'argent que vous détenez et vos objets de valeur (titres, livrets, chéquiers, cartes bancaires, bijoux ...). Pour cela, adressez-vous au Cadre ou à un infirmier de l'unité. Un reçu vous sera remis.
Pensez à les retirer lors de votre sortie auprès de la :
Trésorerie de Cadillac
52, rue Cazeaux-Cazalet
33410 Cadillac
Horaires :  lundi au vendredi 9h-12h / 13h30-16h
Dans le cas où ce retrait n'aurait pas été effectué, les objets et valeurs seront conservés pendant une durée de 1 an.
Les objets que vous ne souhaitez pas déposer sont placés sous votre responsabilité ; vous disposez dans votre chambre d'une armoire fermant à clé pour les ranger.

  La chambre et les repas

Les repas vous seront servis à des horaires adaptés dans une salle à manger ou, pour des raisons de santé, dans votre chambre. Des modifications peuvent être apportées au menu en fonction de vos convictions religieuses ou de vos préférences alimentaires.
Les régimes alimentaires sont prescrits par les médecins et suivis par la diététicienne de l'établissement.

  Le linge

Le linge hôtelier (en particulier draps et serviettes de toilette) est fourni et entretenu par l'établissement. L'entretien de votre linge personnel vous incombe.

  Le nécessaire de toilette

Toute personne hospitalisée doit se munir de son nécessaire de toilette (au minimum: brosse à dents, savon, shampooing, dentifrice).

  Les cultes

Les différentes croyances des patients sont respectées au sein de l'établissement en faisant appel si besoin à un ministre du culte de votre choix.
Une liste des représentants des différents cultes est à votre disposition dans les unités de soins.
L'établissement possède une chapelle en son enceinte.
Des offices religieux catholiques ont lieu dans la chapelle tous les vendredis.

  Les sorties non accompagnées

Si vous êtes pris en charge en soins libres, des permissions de sortie peuvent vous être accordées après avis médical.
Si vous faites l'objet d'une mesure de soins sans consentement (SDT ou SDRE) sous forme d'hospitalisation complète, le médecin responsable de votre suivi peut proposer une sortie non accompagnée de courte durée, sous réservce d'accord du Préfet concernant les patients en SDRE.

  La prise en charge de la douleur

Un signal d'alarme : Le plus souvent la douleur nous alerte et nous permet de repérer une maladie, de réagir lors d'une blessure ou lors d'une situation difficile. Si une nouvelle douleur apparaît ou si une ancienne douleur se modifie, il faut en parler aux soignants. Pour trouver la cause de la douleur et mieux la prendre en charge, il est indispensable de bien décrire ce que vous ressentez. Utilisez tous les mots qui vous viennent à l'esprit pour répondre aux questions suivantes :

  • Où se situent mes douleurs ?
  • Comment ont-elles débuté ?
  • À quoi ressemblent-elles (sensation d'écrasement, brûlure, fourmillement, épuisement...) ?
  • Quelle est leur intensité ?
  • Comment ont-elles évolué dans le temps ?
  • Quelles sont les situations qui augmentent ou diminuent mes douleurs (repos, mobilisation, stress, énervement...) ?
  • Quels sont les traitements déjà essayés ("trucs" personnels, médicaments, positions, opérations, thérapies...) ?
  • Quelles sont les répercussions de mes douleurs dans ma vie de tous les jours (sommeil, relations avec les proches ou au travail) ?

Douleurs modérées à sévères

De nombreux médicaments sont utilisés sur prescription médicale pour soulager les douleurs modérées à sévères, dont certains sont courants (paracétamol par exemple) et d’autres plus spécifiques dont les dérivés de la morphine.

Les autres approches

Les méthodes non médicamenteuses sont efficaces et peuvent vous être proposées comme par exemple la relaxation, la sophrologie, l'hypnose, les psychothérapies comportementalo-cognitives ou d'inspiration analytique, l’approche snoezelen...

Les douleurs rebelles

Si les douleurs sont insuffisamment soulagées ou s’il existe des effets secondaires, la vie quotidienne peut en être perturbée et entraîner des modifications de l’humeur. Un rendez-vous dans une consultation antidouleur spécialisée est recommandée. Parlez-en à votre médecin. Dans tous les cas ne laissez pas la douleur s’installer. En effet la douleur à tendance à « s’inscrire » dans notre mémoire, d’autant plus qu’elle a été forte et qu’elle a duré. Dans tous les cas, le dialogue avec les soignants et avec vos proches est essentiel. Nous allons vous aider à ne plus avoir mal, ou avoir moins mal :

  • en répondant à vos questions ;
  • en vous expliquant les soins que nous allons faire et leur déroulement ;
  • en utilisant le ou les moyens les mieux adaptés.

Les informations données sur cette fiche ne remplacent pas le dialogue avec les soignants. N'hésitez pas à les interpeller et à leur poser toutes vos questions.

  Les activités scolaires

Les hôpitaux de jour accueillant les mineurs sont organisés en partenariat avec les établissements scolaires afin de permettre à l'enfant de rester scolarisé.
Ils peuvent bénéficier de la présence d'un enseignant spécialisé détaché de l'Education Nationale au sein de certains hôpitaux de jour.

Par ailleurs, les enfants ou adolescents hospitalisés pour des durées moyennes ou longues peuvent bénéficier de soutien scolaire assuré par les professeurs d'une association avec laquelle l'établissement a passé une convention.

  Les activités, ateliers & animations

De nombreuses activités sont proposées aux patients pendant leur séjour hospitalier. Certaines poursuivent un but thérapeutique et sont soumises à avis médical favorable.

D’autres sont davantage des activités occupationnelles.  Si vous êtes intéressé(e), veuillez prendre contact avec le personnel soignant qui vous indiquera comment y participer.

Vous pouvez participer au sein de votre unité de soins ou à proximité :

•    D’une part, à des ateliers thérapeutiques, d’éducation à la santé, d’éducation thérapeutique, selon le projet de l’unité et votre projet de soins individualisé. Par ailleurs, des activités d’ergothérapie peuvent compléter votre prise en soins.
Votre participation à ces diverses activités thérapeutiques est à évoquer avec l’équipe médico-soignante.

•    D’autre part, à des activités d’agrément et de loisirs :

  • Activités d’extérieur diverses (city stade sur 3 sites différents)
  •  Jeux de société
  • Activités sportives en salle
  • Bibliothèque
  •  Activités créatives…

Des manifestations et d’autres activités ponctuelles sont encore proposées dans l’enceinte hospitalière ou hors les murs. Elles font l’objet d’affichages dans les unités de soins :

  • Cafés rencontres,
  • Manifestations culturelles et/ou artistiques,
  • Fête de la musique,
  • Séances de cinéma…

Par ailleurs, une Maison Des Usagers (MDU) située au cœur du site de Cadillac, propose des animations et un accueil convivial aux patients et à leurs proches. Ce petit bâtiment, ouvert en janvier 2018, est composé d’un espace d’accueil et d’activités prolongé d’une terrasse, et d’une pièce plus petite plutôt dédiée à des entretiens ou des rencontres familiales.
Des ordinateurs, équipés d’un accès internet, sont mis à disposition. Des activités y sont organisées à partir des envies et des idées exprimées par les usagers.
Une animatrice, aidée d’un jeune volontaire en service civique, sont là pour vous y accueillir. Les jours et heures d’ouverture vous seront communiquées par l’équipe soignante.

Patients et visiteurs peuvent y rencontrer les représentants des usagers institutionnels et bénévoles d’associations. C’est également un lieu où vous pouvez vous retrouver avec vos familles, sous réserve d’une autorisation de sortie de l’unité de soins pour les patients hospitalisés sans leur consentement.

  L'aide d'un traducteur

Si vous avez des difficultés à vous exprimer en français ou à le comprendre, vous pouvez demander à l'équipe de soins de faire appel à un traducteur.

  La conciergerie hôtelière

Afin d’améliorer les conditions de séjour dans l’établissement, un service de conciergerie hôtelière est à la disposition des patients et de leur entourage sur le site de Cadillac. Il permet de réaliser de menus achats du quotidien (presse, produits d’hygiène..) ou de prendre un rendez-vous pour une prestation extérieure (coiffeur, esthéticienne...).
Un catalogue illustrant les prestations et un dispositif de commande sont en place dans chaque unité d’hospitalisation. N’hésitez pas à solliciter l’équipe soignante ou la conciergerie hôtelière pour faire part de vos besoins, nous rechercherons la réponse la plus adaptée.

Horaires : lundi au vendredi de 8h30 à 16h15
 
05 56 76 54 88

  Le coiffeur

L’intervention d’un coiffeur peut avoir lieu sur demande auprès de l’équipe soignante, soit dans un salon de coiffure mis à disposition sur les principaux sites d’hospitalisation, soit dans une autre pièce sur les autres sites, soit encore auprès d’un coiffeur extérieur.

  QUELQUES RÈGLES À RESPECTER

  Les médicaments

Nous vous demandons de prévenir le médecin de votre unité de tout traitement en cours.

Sauf accord écrit de votre médecin, il ne devra être mis ou laissé à votre disposition aucun autre médicament que ceux qui vous auront été prescrits et dispensés dans l'établissement.

  Les alcools, armes & substances illicites

Les objets dangereux, à fortiori les armes, ne sont pas admis.
De la même manière, l'introduction et l'usage des boissons alcoolisées et des stupéfiants sont strictement interdits.

  L'alimentation

Le stockage au réfrigérateur d'aliments périssables apportés par vous-même ou vos visiteurs ne peut pas être assuré au sein de l'unité de soins.
C'est pourquoi, pour des raisons de sécurité alimentaire, l'introduction de nourriture nécessitant une conservation au réfrigérateur n'est pas permise.

  Le tabac et les cigarettes électroniques

Le Centre Hospitalier de Cadillac, dans le cadre d’une réglementation générale, est soumis à une interdiction totale de fumer dans ses locaux (chambres des patients incluses).
Des cendriers et des auvents sont prévus à l’extérieur des locaux.
Les mêmes règles sont applicables aux utilisateurs de cigarettes électroniques.

Pour les structures accueillant des mineurs, l’interdiction de fumer porte également sur les espaces extérieurs.
 

Au-delà du respect de la règlementation, le Centre Hospitalier, dans sa mission du service public, s’engage dans le soutien des personnes qui souhaitent être accompagnées dans une démarche d’abstinence par rapport au tabac, sont proposés :

  • consultations tabagiques,
  • prescription de patchs et de comprimés,
  • ateliers d’éducation à la santé

L’équipe médicale et soignante vous apportera toute précision utile à ce sujet.

  Quelques recommandations d'hygiène

La peau, les mains hébergent et transmettent des microbes (bactéries, virus...) qui peuvent être à l'origine d'infections.
Vous contribuez, par une hygiène personnelle régulière, corporelle et vestimentaire, à votre confort, votre bien-être et à celui des autres.
L'équipe de soin reste disponible pour toute question.

  Les photographies et films

  Il est strictement interdit de réaliser et de diffuser des photographies ou des films faisant apparaître des patients de l’établissement, à partir de téléphone portable ou d’appareils de tout type.

  Le contrat de soins

Le centre hospitalier de Cadillac s’est engagé depuis plusieurs années dans une réflexion institutionnelle visant à la promotion des libertés individuelles et de la démocratie sanitaire.
Après chaque admission en psychiatrie, un contrat de soin est établi entre le médecin psychiatre et vous pour définir le cadre thérapeutique dans lequel peuvent se dérouler les soins. Ce cadre est individualisé et il est adapté en fonction de l’évolution de votre état de santé. Le contrat de soins détermine notamment les restrictions aux libertés individuelles qui sont nécessaires pour une prise en charge adaptée, notamment au regard des visites, des communications téléphoniques, des sorties et de l’accès au téléviseur.
Votre adhésion à ce cadre est requise pour toute hospitalisation sous le régime des soins libres. Dans le cadre d’une mesure de soins sans consentement, la nécessité de ce cadre thérapeutique vous est expliquée, votre adhésion est recherchée, mais des restrictions adaptées, nécessaires et proportionnées peuvent vous être imposées par le médecin psychiatre.

  Le comportement à l'égard des professionnels et des usagers

Vous êtes invité à adopter une attitude respectueuse et courtoise à l’égard des professionnels du centre hospitalier, ainsi qu’à l’égard des autres usagers. Vous devez également veiller à respecter le bon état des locaux et des objets qui sont à votre disposition.
Les dégradations volontairement commises entraineront l’indemnisation des dégâts causés. En cas de désordre persistant, le directeur de l’hôpital est habilité à prendre toutes les mesures appropriées.